Pas facile de réduire la diversité des fruits colombiens à un top 10. Promis, El Día Francés parlera de tous les fruits exotiques colombiens dans de prochains articles.

Lulo

De la famille des Solanacées, d’où la dénomination latine de Solanum Quitoense, également appelé naranjila en Equateur ou au Panama, le lulo ressemble à une orange à l’extérieur et une tomate (et un Kiwi) à l’intérieur.

Assez acide, il est souvent consommé en jus. On lui donne des vertus diurétique.

Guanabana

C’est pour certains l’un des fruits les plus surprenants. Entre 15 et 20 cm de long, le Guanabana provient du corrosolier, petit arbre de la famille des Annonceae. Il a une épaisse peau verte pouvant ressembler à l’écaille de certains reptiles.

La pulpe du fruit est blanche, presque cotonneuse et contient quelques pépins noirs. Contenant de l’eau, la pulpe est rafraîchissante. On prête également à ce fruit des vertus contre la dépression, le stress et les troubles du sommeil.

Granadilla

Petit fruit à la peau dure et lisse, on le connait sous le nom français de grenadille sucré, on le retrouverait non seulement en Amérique Latine, mais en Afrique, en Australie et dans quelques îles de Nouvelle-Calédonie.

L’intérieur est relativement gélatineux et ses pépins sont verdâtres. Assez aigre, le fruit serait riche en vitamine C.

Curuba

Le curuba ressemble à une banane aux extrémités arrondies. Appelé taxo en français, on le trouve également en Côte d’Ivoire. Vert ou jaune, le curuba se conserve longtemps.

Plutôt acide, il est parfait pour préparer un jus.

Tomate de Arbol

Littéralement “tomate de l’arbre”, ce petit fruit rouge orangé a souvent une forme légèrement allongée.

Ne vous y fiez pas, la tomate de arbol n’a absolument pas le goût d’une tomate. Son goût n’est pas très prononcé et s’intègre parfaitement dans un smoothie.

Cherimoya

Appelé Cherimoya, Chirimoya ou encore Cherumoya en Amérique latine, sa traduction française est “chérimole”. Le fruit est suboval (pas tout à fait oval) et l’intérieur à une pulpe blanche faisant penser au Guanabana.

Doux, sucré et parfois légèrement acide, son goût peut faire penser à certains ananas.

Maracuya

Appelé en France “fruit de la passion”, il est tantôt jaune, tantôt orange.

Seul l’intérieur est comestible. Il est parfait en jus.

Carambolo

Ce fruit est aussi très atypique. En forme d’étoile, sa peau est fine et comestible. Il pousse sur un carambolier.

Le fruit est riche en vitamines C et en polyphénols. Bien que consommé en jus, la toxicité de ce fruit est connu pour aider à résoudre les insuffisances rénales chroniques.

Pitaya

Rouge en Asie, jaune en Amérique latine, il mesure une dizaine de centimètres et pèse entre 250 et 350 grammes.

Par delà les mythes populaires, le fruit est reconnu pour ses vertus digestives. Un conseil, n’abusez pas des pépins de ce fruit …

Mangostino

Appelé Mangoustan en français, ce fruit d’un diamètre de 6 à 8 centimètres pousse dans les zones tropicales d’Asie et d’Amérique du Sud. D’extérieur, il peut ressembler à une prune.

Sucré, il est riche en potassium et en calcium.

Partager l'article :
  • 551
    Partages
  • 551
    Partages

Vivien Léost

Co-fondateur d'El Día Francés.

4 pensées sur “Top 10 des fruits exotiques colombiens

  • Je découvre aujourd’hui ce site très intéressant. Bravo pour cette intiative!
    Attention, toutefois: la photo qui accompagne le maracuyá est une granadilla.

    Répondre
    • Merci ! C’est corrigé 🙂

      Répondre
  • Super article !
    Colombienne installée à Paris il y a 5 ans, ça me manque bcp toutes ces petites délices !!!
    Juste je crois que la photo du “Maracuyá” ne corresponde pas trop… ^^’
    Merci pour ce site, il est très intéressant ! Je pourrai faire découvrir plein de trucs à mon copain avant d’y aller ^^

    Répondre
    • Merci ! C’est corrigé 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *