Après un premier succès, Hugo Ikta lance sa deuxième start-up à Medellín

Notre routine de travail et notre mode de vie nous font peut-être passer à côté d’une chose essentielle : nos proches. En somme, c’est ce qu’a remarqué Hugo Ikta, jeune entrepreneur, qui a pour objectif de vous faire passer plus de temps avec eux.

.

A 26 ans, ce diplômé de Skema Business School est installé à Medellin, ville sacrée capitale de l’innovation en 2013 par le Wall Street Journal. Après un stage en 2015 dans le capital-risque, le familiarisant à la scène entrepreneuriale de Medellin, Hugo Ikta a décidé d’entreprendre à son tour. Après un passage en Chine pour terminer ses études, il est revenu à Medellin en 2016 pour lancer sa première Start-up. Il le dit, « le cadre de vie dans cette ville est exceptionnel ».

.

Une première start-up lancée à Medellin 

.

John Coaching c’est le nom de sa première start-up montée à Medellin. Elle s’attaque à un grand fléau du XXIème siècle, la procrastination. Hugo reconnait « avoir eu de gros problèmes de procrastination ». Après de longues recherches sur le sujet, il a monté une plateforme en ligne pour aider les indépendants à arrêter de procrastiner. Le principe est simple : les clients s’inscrivent et donnent leurs objectifs hebdomadaires. John Coaching définit alors un plan d’action, avec des conseils pour atteindre certains objectifs, et passe un appel au client toutes les semaines pour faire le suivi. Hugo vise à « démocratiser l’industrie du coaching » qui est en plein essor, mais encore inaccessible à de nombreuses personnes.

.

Bondsly, la nouvelle Start-Up d’Hugo Ikta

.

Fort de son premier succès entrepreneuriale, Hugo Ikta a lancé une seconde start-up, Bondsly. Son objectif est clair : il veut vous faire passer plus de temps avec vos amis. « Je me suis rendu compte que toute ma routine de vie est centrée sur le travail. Et au final, je n’ai que de très peu de temps pour voir mes amis. » Le problème qu’Hugo relève est en réalité très sérieux. On a, aujourd’hui, un véritable problème de priorisation, et on prend de moins en moins de temps pour voir nos proches. Entre une activité professionnelle trop prenante et une omniprésence des distractions individuelles, il devient de plus en plus difficile de passer du temps avec ses amis. 

Le déclic d’Hugo porte un nom : The Grant study. Cette étude d’Havard porte sur 268 individus et dure déjà depuis 75 ans. Elle visait initialement à comprendre ce qui fait qu’un homme ou une femme vieillit bien. De cette étude, Hugo Ikta a retenu une chose importante. L’écrasante majorité des sujets heureux ont un point commun : le temps qu’ils ont consacré, tout au long de leur vie, à leurs proches et à leurs amis. Plus nous entretenons nos relations personnelles, plus nous sommes heureux et plus nous vieillissons heureux. En somme, comme le souligne Hugo « aucun sujet de l’enquête n’a dit « j’aurais aimé travailler plus dans ma vie », mais plutôt « j’aurais aimé passé plus de temps avec ma famille ou mes amis ». 

Selon les études les plus récentes, la vie sociale est le facteur numéro 1 qui définit notre bonheur personnel. Pourtant, comme avec la procrastination, les gens ne prennent pas cela au sérieux (voire en rigolent), alors que c’est un problème assez grave.

.

La solution de Bondsly 

.

Les relations amicales souffrent aujourd’hui d’un paradoxe. Les gens ne se voient pas parce qu’ils ont tout le temps la possibilité de se voir et il est souvent plus simple d’annuler un dîner entre amis qu’un repas d’affaire. Plus simplement, c’est lorsqu’un ami part à l’autre bout du monde que l’on trouve le temps de se voir. Aussi, dans un groupe d’amis, c’est toujours le même qui prend l’initiative d’organiser les rencontres, ce qui finit par le décourager un peu, et c’est justement ces personnes là que Hugo souhaite aider.

Hugo Ikta et son associée colombienne ont peut-être trouvé une solution. Ils ont développé un outil pour créer des événements récurrents afin que voir ses amis deviennent une habitude. Et le slogan est tout trouvé « Making Social Gatheringa Habit ».

Le service est simple : il suffit d’indiquer ses disponibilités et les amis que l’on souhaite voir. Bondsly se charge ensuite du reste et vous envoie un message de confirmation avec la date et l’heure du rendez-vous.

http://www.bondsly.com

Partager l'article :
  • 144
    Partages
  • 144
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *