Antonin Elie représente le football français à Medellin

La France et la Colombie partagent au moins une passion, c’est celle du ballon rond. Mais il faut le reconnaitre, ce sport suscite bien plus de ferveur sur le continent latino-américain. Et celui-ci attire même des talents français. C’est le cas d’Antonin Elie, 23 ans, qui occupe déjà plusieurs responsabilités dans le football colombien. Il forme même l’ambition de monter un jour une école française de football à Medellin.

.

.

Originaire du Loir-et-Cher, Antonin Elie a toujours été passionné par le football. Joueur jusqu’à l’âge de 17 ans, il a alors passé diplômes et certifications du football français et européen. Arbitre FFF pendant plusieurs années, il peut également entraîner des équipes dans toutes les fédérations affiliées à l’Union des associations européennes de football (UEFA).

Venu en Colombie après avoir suivi l’élue de son coeur, Antonin Elie s’est durablement installé à Medellin, et a formé le voeux de monter ou de gérer une école de football en Colombie. Il peut déjà compter sur sa belle famille qui l’aide dans ses démarches. Mais Antonin Elie garde les pieds sur terre, il sait que rien n’est acquis. Pour mener à bien son projet, il se construit déjà une solide expérience dans le football colombien, et surtout, un réseau.

.

De multiples responsabilités dans le football colombien

.

Antonin Elie est directement allé démarcher les clubs et centres d’entraînement paisas pour proposer ses services. Et sa carte de visite est des plus attractives : formé par le football français, nation championne du monde en titre.

Antonin Elie motive ses joueurs avant la rencontre

Rapidement, il a pu trouver des postes dans divers clubs. Il est actuellement directeur technique pour les moins de 14 ans du Club Deportivo Barrio Brasilia , préparateur physique pour le Antioquia FC (jeunes adultes) et il travaille aussi pour la Fundación fútbol para el futuro, organisation qui s’adresse à des jeunes des barrios populaires.

Antonin Elie est très satisfait de ses responsabilités au sein de ces clubs et de cette fondation. Il le rappelle volontiers, “le football diffuse des valeurs très importantes auprès des jeunes : le respect, la fraternité, la discipline … “. Et ces valeurs ont d’autant plus de sens à Medellin dans les quartiers défavorisés où malheureusement les gangs tentent d’embrigader cette jeunesse dans les trafics et la délinquance.

.

Un projet d’école de football 

.

En arrivant en Colombie, Antonin Elie a rapidement formé l’idée de monter une école de football à la française . Il pensait alors à un modèle associatif, avec des projets sociaux, puis évoluer sur un modèle plus commercial, pour vivre de sa passion.

Grâce à son expérience dans le football colombien, Antonin Elie s’est rapidement rendu compte des difficultés liées à un tel projet. Mais il ne l’a pourtant pas totalement abandonné :le football colombien a un immense potentiel, les jeunes ont beaucoup de talent encore sous-exploité.” Ainsi, il songe à des alternatives pour ce projet qui apporterait, selon lui, beaucoup au football colombien

.

Un projet d’école de football 

.

Antonin Elie reconnaît les qualités du football colombien, mais il pense que beaucoup de choses sont à faire, et qu’à ce titre, le football français pourrait lui apporter une véritable plus-value : “Les jeunes joueurs colombiens sont très bons individuellement, peut-être meilleurs que les européens, mais il leur manque encore une intelligence de jeu, et surtout de la discipline. Je pense que le football français peut apporter beaucoup au football colombien. Si la France est championne du monde, ce n’est pas un hasard, c’est une méthode et une politique qui ont porté leurs fruits. ”

Tout en accumulant de l’expérience dans le football colombien, Antonin Elie se dit prêt à participer à un projet d’école sur Medellin avec un club européen qui souhaiterait durablement s’installer en Colombie.

Antonin Elie (au milieu) est assidûment écouté par les jeunes joueurs du

Partager l'article :
  • 412
    Partages
  • 412
    Partages

Vivien Léost

Co-fondateur d'El Día Francés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *